Vous êtes ici : Accueil > Projets - Sorties - Voyages > Anamorphose au Collège Blois-Vienne
Par : J. HENRY
Publié : 5 mai

Anamorphose au Collège Blois-Vienne


Dans le cadre d’un projet pluridisciplinaire en lien avec le Festival International des Jardins de Chaumont, onze élèves de la classe de 5eE ont réalisé une anamorphose* sur les murs de la cage d’escalier du bâtiment vert.


La réalisation s’est déroulée en trois étapes :


- Le tracé des contours du message vidéoprojeté au feutre peinture,
- La mise en couleur de la production,
- La création de deux anamorphoses à miroir.



Les groupes d’élèves se sont appliqués à définir les contours de l’image projetée avec un sérieux remarquable, ont peint dans des positions inconcevables, ont construit les images déformées puis les ont décalquées pour les reporter sur le mur.


Le résultat : un message énigmatique, construit à l’aide des cases de la classification de Mendeleïev (l’année 2019 fête les 150 ans de son tableau périodique), qui suscite un questionnement, la curiosité, l’envie de comprendre.


Vidéo de présentation du projet :



À elle seule, la réalisation complète a pris une bonne douzaine d’heures, les mercredis après-midi et lors des pauses méridiennes. Mais le jeu en valait la chandelle. Bon nombre d’élèves circulant dans ce hall ont suivi avec un intérêt non dissimulé la construction du message, écoutent avec attention les explications de l’énigme, cherchent le point de vue de référence pour lire l’anamorphose, se demandent ce que signifient ces mots illisibles avant de le découvrir en apposant le fameux miroir sur les pointillés.


Pour les récompenser, les onze volontaires ont reçu un T-shirt portant le flocage de leur réalisation. Merci à eux de m’avoir suivie dans cette aventure.




Un grand merci également à M. Andujar, mme Biyadi et M. Aragon, sans qui le projet n’aurait pas pu être mené à son terme.


 


*Anamorphose = oeuvre graphique ou picturale de déformation d’images dont les formes se révèlent en fonction de l’angle de vue adopté ou grâce à l’utilisation d’un miroir.


La ville de Blois en propose sur les marches Denis Papin depuis quelques années.